La trilogie

L’invention de Moi est une trilogie théâtrale autofictive composée de

1// Chroniques de Mur-de-Barrez (création 2015)

En 2011, la pièce a bénéficié d’une session Encre Fraîche au Théâtre de l’Aquarium, avec le collectif A Mots Découverts (AMD). La pièce a été sélectionnée par le comité de lecture du Théâtre du Rond- Point (Paris) où elle a été lue en public par le collectif AMD lors des Mardis Midis le 25 septembre 2012. La pièce a également été sélectionnée par le comité de lecture du Théâtre de l’Ephémère, au Mans, Scène Conventionnée pour les écritures contemporaines, où des extraits ont été lus en public le 31 octobre 2012. La pièce circule encore dans de nombreux comités de lecture (dont celui de la Scène Conventionnée de Brive, qui l’a également sélectionnée). En 2013, le texte sera publié sur la plateforme d’édition en ligne publi.net, disponible sur publipapier.fr, dirigée par François Bon et Jean-Daniel Magnin, et à la librairie du Rond- Point, à Paris.

RÉSUMÉ :

Lieu métaphore où le pire est toujours possible, le petit village de Mur- de- Barrez, au nord de l’Aveyron, devient le théâtre d’une remise en cause impitoyable de l’ordre mondial. La rigueur de l’hiver auvergnat, l’austérité de la campagne profonde, le pathétique des personnages qui le hante, tout concours à élaborer une sorte de mythologie locale et avant tout totalement personnelle. Ce texte est l’occasion pour moi d’une déconstruction/reconstruction de ma propre identité, d’une réinjection de mes propres fantasmes, angoisses et utopies à l’intérieur d’un univers bricolé, fait de morceaux de réalité et d’éléments de pure fiction.

Le personnage principal, c’est donc Moi. Je prends la parole à la première personne du singulier en essayant d’évacuer tous tabous et toute construction à posteriori. Contaminé par le virus BZ89, je propage –depuis Mur-de-Barrez- la contagion à travers le monde, détruisant sur mon passage tous les fondements de la société moderne, capitaliste et de consommation. Sans logique apparente, je fais le mal autant que le bien, et je croise de nombreuses figures intimes ou universelles : ma mère, Ceaucescu, Ponce Pilate, une journaliste de France 3 Auvergne, un chef Inuit, un ingénieur de la Nasa, La Démocratie dans le caniveau, une vieille bourgeoise philosophe, une hôtesse de l’air nymphomane…

Pièce morale donc, où le héros rejette en bloc les concessions permanentes qu’infligent la vie en société ; mais fin amorale évidemment, puisque lui-même a mis les mains dans la boue et s’est fait le porteur du virus et des maux de ses contemporains. Le pire l’emporte sur le pire, puisque l’exécrable maire de Mur- de- Barrez le délivre en hélicoptère des griffes d’une modernité étouffante et kafkaïenne. Une fin à la Blake et Mortimer, un scénario digne des Pieds Nickelés, de Picsou Magazine, ou des meilleurs Comics, bref, tout ce que j’aime.

2// Les Canards (en cours d’écriture, création 2014)

J’utilise des souvenirs d’enfance et d’adolescence dans le but d’élucider progressivement la réalité de mon identité. En déformant et en ré- inventant les sources mêmes de la construction de ma personnalité, au travers d’un théâtre- récit à l’architecture puzzle, je fantasme progressivement une identité rêvée. Ainsi, par une métaphore animalière à la fois ludique et mystérieuse, je m’identifie au canard, sorte d’animal- totem de mon enfance, pour affirmer dans une douce folie une personnalité singulière, en contradiction avec ma famille et mon entourage. Dans l’œil étrange du canard, dans le vide magnifique que je semble y déceler, je découvre un mécanisme de construction de soi où l’être est un réceptacle vide, non limité, en permanence altéré ou même fissuré par les événements extérieurs.

Ainsi, Moi se construit empiriquement au contact de l’expérience quotidienne, de la rencontre avec autrui, et dans la réponse à ces événements extérieurs au gré desquels il est amené à se positionner vis à vis du monde et de ses contemporains.

RÉSUMÉ DES DEUX PREMIERS ÉPISODES :

Episode Zéro : Le Canard de l’Espace

Avec ma mère et ma grand-mère, je me souviens de l’élevage de canards de mes parents, et de ma première expérience métaphysique à l’arrière d’une camionnette : enfonçant le doigt dans l’œil de l’un des volatiles, je constate son absence patente de réaction et je m’identifie soudainement à l’animal. En fuite, j’échafaude peu à peu le moyen de résoudre mes problèmes d’identité : je retrouve ma première petite amie, Fanny C. , puis je reçois la visite d’un mystérieux Canard de l’Espace qui semble habité de sentiments très positifs à mon égard ; enfin, je séquestre mon père dans l’escalier des WC, je lui fait manger des nouilles à la confiture, tentant de lui extorquer –en vain- des bribes de souvenirs d’enfance…

Episode Zéro-zéro : Back to the Larzac

En fuite sur le plateau du Larzac, lieu-désert en retrait de la société, toujours en quête de ma propre identité, je deviens le père d’un enfant handicapé, je retrouve la religieuse qui me faisait le catéchisme à l’école primaire (Sœur Machin), je me souviens des dimanches après-midis enchantés avec mon cousin agriculteur (Cousin Yéyé), et je poursuis mon enquête auprès de mon père au sujet de mes origines familiales : je le soupçonne d’être lui-même d’origine extra- terrestre. Devant son incapacité à me répondre clairement, je choisis de rompre définitivement avec l’idée même de famille, et de trouver un chemin qui s’extrait des modèles traditionnels. Je reçois à nouveau la visite du Canard de l’Espace, qui me transmet par ondes radios de mystérieux messages à décoder…

3// Tentative de réalisation d’une oeuvre réellement subjective (en cours d’écriture)

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s